Découvrez en un coup d’œil l'essentiel du mouvement romantique : son histoire, ses caractéristiques, les sujets de prédilections, ses représentants principaux, les œuvres emblématiques, etc.

Le romantisme est un mouvement artistique qui nait en Allemagne à la fin du XVIIIè siècle. Il se répand ensuite dans toute l'Europe jusqu'au milieu du XIXè siècle. Il est au départ un courant littéraire, qui s'exprime peu à peu également dans le théâtre, la musique, la peinture, ou encore la sculpture.

Il émerge en réaction au classicisme, ses règles et ses sujets, mais aussi au siècle des Lumières et son rationalisme.

« Le romantisme n’est précisément ni dans le choix des sujets ni dans la vérité exacte, mais dans la manière de sentir.
Ils l'ont cherché en dehors, et c'est en dedans qu'il était seulement possible de le trouver.
Pour moi, le romantisme est l’expression la plus récente, la plus actuelle du beau.
[...]
Qui dit romantisme, dit art moderne, - c’est-à-dire intimité, spiritualité, couleur, aspiration vers l’infini, exprimées par tous les moyens que contiennent les arts ».

Curiosités esthétiques - Salon de 1846 - p. 84 à 87

- Charles Baudelaire

Le romantisme s'éteint à la fin du XIXè siècle mais laisse un héritage durable dans l'art.

Le romantisme opère une rupture avec les règles du passé. Il repose sur l'expression des sentiments qui l'emportent sur la raison. Il est un moyen pour l'artiste d'exprimer ses états d'âme et de libérer l’imaginaire.  Les thèmes romantiques sont nombreux :

  • des sujets intimes,
  • la mélancolie, le désir de solitude,
  • la fascination devant la beauté et en particulier la nature,
  • le renouveau du paysage,
  • le rêve, l'étrange, le sublime, le fantastique, l'irrationnel et l'imaginaire,
  • la nostalgie du passé et parfois une fascination pour la mort,
  • la quête d'exotisme,
  • la référence au Moyen-Âge, au gothique,
  • la mythologie de l'Europe du Nord.

Dans le domaine littéraire, le romantisme trouve ses racines en Allemagne avec le poète Goethe et son œuvre majeure Les Souffrances du jeune Werther, représentative du mouvement Sturm and Drang (« tempête et passion », mouvement précurseur du romantisme).  Ce roman épistolaire introduit les thèmes de la passion et de la quête de la liberté, chers aux romantiques.

Le mouvement s'étend rapidement et influence toute la littérature européenne.

En France, Jean-Jacques Rousseau fait également figure de précurseur avec La Nouvelle Héloïse ou Les Rêveries du
promeneur solitaire,
œuvre posthume qui annonce les grands principes du romantisme : solitude, sentiments, contemplation de la nature, etc. Le mouvement est ensuite porté par François-René de Chateaubriand, Madame de Staël puis Victor Hugo.

Alfred de Musset, Alphonse de Lamartine ou Théophile Gautier adoptent eux-aussi les idéaux romantiques en mettant l'accent sur les émotions, la nature ou la recherche de l'idéal, marquant ainsi une rupture avec les conventions classiques de l'époque.

La première d'Hernani. Avant la bataille d'Albert Besnard (1903) Maison de Victor Hugo - Hauteville House - CC0 Paris Musées / Maisons de Victor Hugo Paris-Guernesey

La première d'Hernani. Avant la bataille d'Albert Besnard (1903)
Maison de Victor Hugo - Hauteville House - CC0 Paris Musées / Maisons de Victor Hugo Paris-Guernesey

Le drame de Victor Hugo Hernani (1830) est le symbole de l'affrontement entre classiques et romantiques. La pièce rompt avec les canons du théâtre classique, notamment avec les trois unités de temps, de lieu et d'action, mais aussi par son thème et son style. La première représentation de la pièce au Théâtre-Français engendre une véritable bataille.

La révolution romantique est donc illustrée en le théâtre de Victor Hugo mais aussi par Alexandre Dumas (1802-1870) et Alfred de Vigny (1797-1863), elle puise dans Shakespeare et s’inscrit dans le mouvement de renouvellement des formes dramatiques lancé par les classiques allemands tels que Goethe, Schiller, Lessing et von Kleist.

En littérature, le romantisme se caractérise aussi par un intérêt pour le surnaturel (notamment en Angleterre avec Les Hauts de Hurlevent d'Emily Brontë, ou aux États-Unis avec Edgar Allan Poe) ou le goût du passé et du Moyen Âge en particulier (Walter Scott, Notre-Dame de Paris de Victor Hugo).

En musique, le romantisme s'exprime par des œuvres passionnées, expressives. Le principal précurseur du romantisme musical est Beethoven. De nombreux compositeurs s'illustrent par la musique romantique, qu'elle soit instrumentale, orchestrale ou lyrique.

Les compositeurs romantiques tels que Franz Liszt, Frédéric Chopin, Richard Strauss ou encore Hector Berlioz révolutionne la musique en introduisant des formes musicales novatrices, telles que la symphonie (Symphonie fantastique de Berlioz), le poème symphonique (genre très apprécié par Liszt et Strauss) ou le lied, chant allemand souvent accompagné au piano (Schubert en est le créateur, La Truite et Le Roi des Aulnes en sont des exemples).

Le piano est l'instrument emblématique de la musique romantique, sur lequel on compose et joue de nouvelles formes de pièces, plutôt brèves, telles que préludes, études, nocturnes, valses, mazurkas, ballades, impromptus, rhapsodies, etc. La sonate reste une forme centrale pour le piano, mais aussi pour d'autres instruments tels le violon ou le violoncelle.

Le jeune Schubert par Josef Abel ©KHM-Museumsverband

Le jeune Schubert par Josef Abel ©KHM-Museumsverband

Frédéric Chopin par Eugène Delacroix - 1838 © 2004 Musée du Louvre / Angèle Dequier

Frédéric Chopin par Eugène Delacroix - 1838 © 2004 Musée du Louvre / Angèle Dequier

Portrait de Franz Liszt (1811-1886), compositeur et pianiste par Henri Lehmann - 1839 - CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet – Histoire de Paris

Portrait de Franz Liszt (1811-1886), compositeur et pianiste par Henri Lehmann - 1839 - CC0 Paris Musées / Musée Carnavalet – Histoire de Paris

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le voyageur contemplant une mer de nuages de Caspar David Friedrich - 1818 - Hamburger Kunsthalle

Le voyageur contemplant une mer de nuages de Caspar David Friedrich - 1818 - Hamburger Kunsthalle

En peinture, le romantisme se caractérise par son goût pour l'expression des émotions, la nature, les paysages tourmentés, le mystère, etc. En Allemagne, Caspar David Friedrich est sans doute l'artiste le plus important de la peinture romantique allemande.

En France, le chef de file du romantisme est Eugène Delacroix, peintre des couleurs et des passions, très marqué par un autre romantique, Théodore Géricault, dont l’œuvre la plus célèbre est Le Radeau de la Méduse.

Pour Eugène Delacroix, on citera bien sûr La Liberté guidant le peuple, mais aussi Dante et Virgile aux enfers (ou La Barque de Dante), Rebecca et Ivanhoé blessé, ou encore Le combat du Giaour et du Pacha.

 

 

 

 

Le 28 juillet 1830. La Liberté guidant le peuple par Eugène Delacroix - 1830 © 2013 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michel Urtado

Le 28 juillet 1830. La Liberté guidant le peuple par Eugène Delacroix - 1830 © 2013 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michel Urtado
 

Dante et Virgile, dit aussi La barque de Dante, par Eugène Delacroix - 1822 © 2017 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux

Dante et Virgile, dit aussi La barque de Dante, par Eugène Delacroix - 1822 © 2017 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Franck Raux

Rebecca and the Wounded Ivanhoe par Eugène Delacroix - 1823 - MET

Rebecca et Ivanhoé blessé par Eugène Delacroix - 1823 - MET

Le Combat du Giaour et du Pacha, par Eugène Delacroix - 1835 - Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris

Le Combat du Giaour et du Pacha, par Eugène Delacroix - 1835 - Petit Palais, musée des Beaux-arts de la Ville de Paris