Les ressources suivantes pourraient également vous intéresser…

  • <p>Op&eacute;ra en un prologue et trois actes de Henry Purcell. Livret de Nahum Tate d&rsquo;apr&egrave;s Virgile. L&rsquo;action se passe &agrave; Carthage, o&ugrave; la reine Didon a accueilli le prince troyen En&eacute;e apr&egrave;s le naufrage de son navire. D&rsquo;abord r&eacute;ticente, Didon c&egrave;de &agrave; sa passion et s&rsquo;unit &agrave; En&eacute;e. Mais une Magicienne malfaisante d&eacute;p&ecirc;che un Esprit qui, sous les traits de Mercure, enjoint au prince de partir au plus vite conqu&eacute;rir l&rsquo;Italie. En&eacute;e annonce &agrave; la reine son d&eacute;part. Hors d&rsquo;elle, Didon le renvoie et se donne la mort. Didon et En&eacute;e est aussi le seul op&eacute;ra de Henry Purcell et l&rsquo;un des premiers op&eacute;ras anglais. (www.opera-comique.com)</p>

  • Pourquoi et comment fabriquer la mort ?
    La question posée par ce dossier est celle du rôle de la mythologie et du goût pour l'Antiquité face à la violence : est-elle un prétexte ou permet-elle de servir une dramatisation de la mort au goût de l'époque ? En partant de l’œuvre de Guérin, le but est de produire une étude précise de la représentation de la mort à travers les collections permanentes du musée des Beaux-arts d'Angers.
    (Musées d'Angers)

  • Le service éducatif du musée Fabre de Montpellier propose un dossier très complet sur le peintre Jean Raoux. Le travail de Raoux pourtant typiquement "français" s’est nourri des deux influences de ses années de formation : les hollandais et les vénitiens, il a réussi à en réaliser la synthèse, avec l’élégance de l’école française. Le dossier propose d'aborder des thèmes tels que les genres en peinture, la théâtralisation dans la peinture de Jean Raoux, la représentation de la femme, la critique d'art...
    (d'après http://museefabre.montpellier-agglo.com)