Les ressources suivantes pourraient également vous intéresser…

  • Opéra-comique en trois actes d’Emmanuel Chabrier. Texte d’Émile de Najac et Paul Burani. Créé à l’Opéra Comique le 18 mai 1887.
    L’histoire se déroule à Cracovie en 1574 et raconte comment le frère du roi de France, Henri de Valois (le futur Henri III), étant sur le point d’être couronné roi de Pologne, cherche une occasion de s’enfuir pour rentrer en France. Une conspiration de la noblesse polonaise favorise ses desseins et il entreprend de se mêler aux conjurés en se faisant passer pour un seigneur disgracié de sa cour.
    Le dossier, réalisé par l'Opéra Comique, comprend un document replaçant l'oeuvre dans l'histoire, l'argument de la pièce, un dossier pédagogique, des photos et un extrait vidéo du spectacle.
    (www.opera-comique.com)

  • Opéra-comique en quatre actes de Georges Bizet. Livret d’Henri Meilhac et Ludovic Halévy d’après la nouvelle de Prosper Mérimée. Créé à l’Opéra Comique le 3 mars 1875.
    L’histoire se déroule à Séville, dans les années 1820, et raconte comment le brigadier Don José devient déserteur et contrebandier par amour pour Carmen, une belle gitane. Eprise de liberté, Carmen le quitte pour rejoindre le toréador Escamillo. Fou de jalousie, Don José l’assassine. Carmen est l’ultime ouvrage de Georges Bizet qui mourut à trente-six ans, quelques semaines après la création controversée de son chef-d'oeuvre.
    (www.opera-comique.com)

  • <p>Op&eacute;ra en un prologue et trois actes de Henry Purcell. Livret de Nahum Tate d&rsquo;apr&egrave;s Virgile. L&rsquo;action se passe &agrave; Carthage, o&ugrave; la reine Didon a accueilli le prince troyen En&eacute;e apr&egrave;s le naufrage de son navire. D&rsquo;abord r&eacute;ticente, Didon c&egrave;de &agrave; sa passion et s&rsquo;unit &agrave; En&eacute;e. Mais une Magicienne malfaisante d&eacute;p&ecirc;che un Esprit qui, sous les traits de Mercure, enjoint au prince de partir au plus vite conqu&eacute;rir l&rsquo;Italie. En&eacute;e annonce &agrave; la reine son d&eacute;part. Hors d&rsquo;elle, Didon le renvoie et se donne la mort. Didon et En&eacute;e est aussi le seul op&eacute;ra de Henry Purcell et l&rsquo;un des premiers op&eacute;ras anglais. (www.opera-comique.com)</p>