Recherchez un mot clé Réduire le contenu

Rechercher une oeuvre, un mouvement artistique, un thème, une date...

Affinez votre recherche Réduire le contenu

Filtres

Créateur

Créateur

Voir plus Voir moins
Discipline artistique

Discipline artistique

Voir plus Voir moins
Datation

Datation

Voir plus Voir moins
École/Mouvement

École/Mouvement

Voir plus Voir moins
Sujet et thèmes

Sujet et thèmes

Voir plus Voir moins
Aire géographique

Aire géographique (voir la carte des pays)

Voir plus Voir moins
Autres critères

Autres critères

Localisation des oeuvres (France) (Voir la carte des régions/départements)

Ressources proposées par ...

124 Ressources

Dernières ressources ajoutées
  • Vos filtres :
  • MAD (Musée des arts décoratifs)
Trier par :
  • Perrier

    L'Union centrale des arts décoratifs retrace l'histoire de la marque Perrier. La source de Perrier est commercialement exploitée à partir de 1863. Elle sera rachetée par plusieurs propriétaires, dont le docteur Perrier qui lui laissa son nom. A partir des années 1950, Perrier fait appel à de célèbres affichistes et écrivains pour ses campagnes publicitaires. (www.lesartsdecoratifs.fr)
  • Phillippe Starck, le design pour tous

    Figure centrale du design, Philippe Starck revendique une approche démocratique de cette discipline. En repensant les objets du quotidien et en privilégiant la production en série, il devient l’un des designers les plus actifs de la scène française dès le tournant des années 1970-80. (Musée des arts décoratifs)
  • L'Union centrale des arts décoratifs et la modernité : l'exposition de 1925 et l'Union des artistes modernes

    Les expositions de la première moitié du XXe siècle témoignent d’une évolution considérable dans les pratiques des décorateurs, toujours en quête du beau dans l’utile. Le substantif « moderne », omniprésent dans le vocabulaire, manifeste la volonté de rupture tout autant que le désir d’adaptation aux nouvelles conditions sociales et économiques. (Musée des Arts décoratifs)
  • A table avec Charlotte Perriand et Le Corbusier

    Découvrez en vue 360° la salle du musée des arts décoratifs intitulée "à table avec Charlotte Perriand et le Corbusier".
  • La table du seigneur

    Aux XIVe et XVe siècles, les jours de festin, la table est dressée sur des tréteaux dans la grande salle du château. Elle est recouverte d’une nappe de lin brodée ou damassée. Les convives sont répartis sur un seul côté, pour faciliter le service. (www.lesartsdecoratifs.fr)
  • Le phénomène des expositions universelles

    En créant une émulation internationale, les organisateurs des Expositions universelles ont favorisé la production de « chefs-d’œuvre » par lesquels les fabricants tentaient d’obtenir une médaille d’or. Les prouesses techniques, les recherches d’originalité plastique ont laissé des témoignages surprenants. (www.lesartsdecoratifs.fr)
  • Les émaux peints

    Après une torpeur de près d’un siècle, le travail de l’émail reprend à Limoges dans la seconde moitié du XVe siècle, peut-être stimulé par les exemples lombards et vénitiens. Aux émaux champlevés succèdent les émaux peints, production qui vaut à Limoges de retrouver sa primauté en Europe. (www.lesartsdecoratifs.fr)
  • La marqueterie

    L’art de la marqueterie se développe en Italie au cours du XIVe siècle. Il consiste à appliquer sur une menuiserie des éléments découpés dans des feuilles minces de bois, formant des compositions ornementales ou figuratives. Au XVIIe siècle, cette technique connaît une évolution importante. (www.lesartsdecoratifs.fr)
  • Le secret de la porcelaine

    Fasciné par les porcelaines importées de Chine, l’Occident tenta dès la fin du XVe siècle de percer les secrets de leur technique. Un siècle plus tard, Florence vit l’éphémère production dite « porcelaine des Médicis ». En l’absence de kaolin, argile blanche exploitée en Chine dès le VIIe siècle, les manufactures mirent au point diverses recettes de porcelaine dite « tendre ». En 1708, la découverte de kaol...
  • La chambre bourgeoise

    À partir des années 1840, l’évolution de la chambre à coucher est marquée par deux facteurs nouveaux : la recherche d’un environnement salubre, l’apparition du lit conjugal. (www.lesartsdecoratifs.fr)