Les ressources suivantes pourraient également vous intéresser…

  • André-Charles Boulle bénéficia d'un atelier au Louvre à partir de 1672. Il y porta à son apogée la technique qui porte son nom, mais dont il n'est pas l'inventeur. Dès le XVIIe siècle, Boulle connut un très grand succès et livra peu de meubles pour le Garde-Meuble de la Couronne. Cette armoire, conservée au Louvre, lui est attribuée. Monumentale, à un seul corps, l'armoire, dont Boulle fut un des premiers à tenter la forme, est un exemple majestueux de sa virtuosité.
    (D'après www.louvre.fr)

  • Le musée d'Orsay présente une armoire à suspendre issue des ateliers russes d'Abramtsevo et créée entre 1890 et 1900. Le domaine d'Abramtsevo, ancien siège d'un cercle littéraire dans les années 1830-1840, situé à soixante-dix kilomètres au nord-est de Moscou, voit sous l'impulsion d'Elizaveta Mamontov, des ateliers créer, dont les ouvriers sont recrutés parmi les paysans de la région. Cette petite armoire à suspendre constitue un bon exemple de la production d'Abramtsevo tant par son mode de construction - assemblage très simple de panneaux - que par le choix de l'essence et son traitement - bois blanc teinté puis ciré -, ou par son décor en bas relief. Plusieurs faces du meuble peuvent être agrandies.
    D'après www.musee-orsay.fr)

  • Ces petits coffres de bois rectangulaires sont courants dans le monde ottoman. Leurs tiroirs abritent les outils des calligraphes ou des peintres. Ces meubles peuvent à l'occasion servir de table. Orné d'un décor de marqueterie raffiné, ce coffre du Louvre date très vraisemblablement du XVIIe siècle, même si l'on ne peut exclure qu'il ait été fabriqué au XVIIIe siècle.
    (D'après www.louvre.fr)