Les ressources suivantes pourraient également vous intéresser…

  • Ce dossier pédagogique du MuCEM montre comment Jean Dubuffet entremêle dans son œuvre ses activités de peinture et d’écriture avec les recherches qu’il a consacrées à ce qu’il nomme l’Art Brut. Il présente sa production artistique dans toute sa diversité, en s’attachant notamment à montrer les objets et documents issus des prospections qu’il a mises en œuvre en visitant musées d’ethnographie ou d’art populaire, mais aussi diverses collections dédiées à « l’art des fous ».

  • Abyssiniens, Algériens, Anglais, Chinois, Égyptiens, Français, Grecs, Indiens, Italiens, Soudanais: Charles Cordier fut le seul sculpteur français de la seconde moitié du XIXe s. à consacrer, de manière généreuse, la majeure partie de son oeuvre à la représentation de la diversité humaine. Son ambition était double: participer au mouvement scientifique du siècle, qui visait à répertorier les populations de la Terre, et représenter, selon ses propres termes, “l’ubiquité du Beau”. Le musée d'Orsay montre qu'au-delà des types ethnographiques, l'oeuvre de Cordier garde avant tout la mémoire d’hommes, ceux-là mêmes dont les différences font aujourd’hui la richesse culturelle de la France, du Canada et des États-Unis.
    (www.musee-orsay.fr)

  • La médiathèque du Centre national de la danse propose de découvrir l'anthropologie de la danse. La « danse » du point de vue anthropologique n'est pas une notion universelle: de nombreuses sociétés de par le monde n'ont pas de terme ni de concepts analogue.
    Aussi, la danse a mis longtemps à être reconnue comme objet de recherche légitime. l'anthropologie de la danse s'intéresse en premier lieu à analyser les systèmes de mouvement humain.
    Ce document est téléchargeable en Pdf pour impression.
    (D'après www.cnd.fr)