Les ressources suivantes pourraient également vous intéresser…

  • <p>Des bulles, des cases, des h&eacute;ros !</p>
    <p>Le saviez-vous ? Parmi les ouvrages litt&eacute;raires qui se vendent le plus en France, figurent toujours des titres de bande dessin&eacute;e ! Mangas ou romans graphiques, gags ou drames, r&eacute;cits courts ou histoires-fleuves d&eacute;roul&eacute;es sur des dizaines d&rsquo;albums, il y en a pour tous les go&ucirc;ts et tous les &acirc;ges.</p>
    <p>Ce cours en ligne vous est propos&eacute; par la Cit&eacute; internationale de la bande dessin&eacute;e et de l&rsquo;image d&rsquo;Angoul&ecirc;me, avec le soutien de la Fondation Orange. Il vous fera d&eacute;couvrir l&rsquo;histoire et les codes de ce genre aux aspects multiples. Vous ferez connaissance avec les pionniers du XIXe si&egrave;cle, les &eacute;diteurs incontournables et bien s&ucirc;r les auteurs stars de la BD ! Vous y suivrez toutes les &eacute;tapes de cr&eacute;ation d&rsquo;un album, de l&rsquo;id&eacute;e &agrave; la librairie. Vous verrez &eacute;galement que le genre entretient de nombreuses complicit&eacute;s avec les autres arts. Peinture, cin&eacute;ma, vid&eacute;o, danse&hellip; sont aussi dans le MOOC !</p>

  • Les enfants qui utilisent aujourd’hui des crayons Caran d'Ache ignorent sans doute que la firme suisse qui les fabrique a choisi pour raison sociale le nom d’artiste d’un dessinateur français de la fin du XIXème siècle, Emmanuel Poiré.
    Le Musée de la bande dessinée d’Angoulême a récemment acquis et publié un manuscrit resté inconnu de cet artiste, l’un des pères de la BD en France. (publié en août 1999)
    (d'après www.alienor.org)

  • L'INA propose sur son site L'Europe des Cultures une grande fresque multimédia sur 50 ans de création artistique et de vie culturelle en Europe. Ici, il s'agit d'un extrait de l'émission Le cercle de minuit, diffusé le 22 janvier 1997. A l'occasion de la sortie de "Palestine une nation occupé"e en France, Joe Sacco définit son livre comme du journalisme de bande dessinée. Il commente l'actualité israélo-palestinienne et critique les accords d'Oslo. Son livre est vendu aux Etats-Unis et à Londres mais pas en Israël.
    (D'après www.ina.fr)