Les ressources suivantes pourraient également vous intéresser…

  • Ce dossier du service éducatif du musée Fabre de Montpellier propose de nous faire découvrir l'oeuvre de Gustave Courbet, un artiste majeur du XIXe siècle. Après avoir retracé le contexte historique et socioculturel de l'époque, plusieurs problématiques et propositions de questionnement sont abordées : la citation, la remise en cause du statut de l'oeuvre d'art, le rapport de l'artiste au pouvoir, la question du réalisme, les femmes, le portrait et l'autoportrait...
    (d'après http://museefabre.montpellier-agglo.com)

  • L’exposition Rouge. Art et utopie au pays des Soviets présente un ensemble d’œuvres conçues dans un contexte social et politique particulier. Son parcours chronologique commence en 1917 avec la révolution d’Octobre et se termine en 1953, année de la mort de Staline. Elle interroge la manière dont le projet de société communiste a engendré des formes d’art spécifiques. Des années 1920, marquées par un grand nombre de propositions d’avant-garde, aux années 1930 qui voient l’affirmation d’un dogme esthétique, le parcours aborde, outre peinture et sculpture, les différents domaines des arts visuels : architecture, photographie, cinéma, design, arts graphiques.
    (RMN-GP)

  • Guernica : Son seul nom suffit à évoquer l'histoire de l'art du XXe siècle mais aussi l'horreur des conflits contemporains. L’œuvre est un passage obligé, un incontournable des programmes d'histoire et des parcours d'histoire des arts. L'exposition du musée Picasso n'en repose pas moins sur une absence, celle du chef-d’œuvre resté à Madrid. Son histoire mouvementée ne permet plus qu'elle soit prêtée ni ne circule. «Guernica» propose ainsi au visiteur de redécouvrir l’œuvre du point de vue de son créateur. Les dessins et archives conservés par Picasso tout au long de sa vie permettent d'éclairer d'un jour nouveau tant la création de ce chef-d’œuvre que sa diffusion et son accession au rang d'icône politique et artistique.
    (d'après Musée Picasso)