Les ressources suivantes pourraient également vous intéresser…

  • Après Böklin et avant Vallotton, Ferdinand Hodler incarne le renouveau de la peinture suisse en son versant symboliste. Le musée d'Orsay lui a consacré une exposition monographique en 2007-2008. La rapide réputation de ses grands tableaux, à portée philosophique ou à visée vitaliste, franchit très tôt les frontières de son pays. Membre des Sécessions de Vienne, Berlin et Munich, il connaît à Paris un vrai triomphe lors de la venue, en 1891, de son tableau manifeste, "La Nuit", interdit d'exposition pour obscénité par la ville de Genève. Décorateur inspiré, Hodler est aussi un portraitiste sans concession et un paysagiste hors pair.
    (www.musee-orsay.fr)

  • Inconnu en France jusqu'à cette exposition de 2000 au musée d'Orsay, le peintre Malczewski est un artiste polonais singulier qui se représenta souvent lui-même dans les costumes les plus fantaisistes. Il sut mêler dans ses toiles le quotidien, peint avec un réalisme minutieux, et des visions fantastiques puisées dans les légendes et le mysticisme de la vieille Pologne. Cette peinture forte et étrange peut déconcerter: elle ne ressemble à aucune autre.
    (www.musee-orsay.fr)

  • Jozef Mehoffer est l'une des personnalités marquantes de l'avant-garde qui se développe au tournant du siècle sous le vocable de "Jeune Pologne", appellation significative de la volonté de rompre, d'un point de vue plastique, avec l'héritage du passé. La réputation de l'artiste, qui séjourna à Vienne et Paris, et fut par ailleurs membre de la Sécession viennoise, dépassa de son vivant largement les frontières de son pays. Le musée d'Orsay présente cette exposition de 2004 à travers peintures, cartons de fresques et vitraux.
    (www.musee-orsay.fr)