Les ressources suivantes pourraient également vous intéresser…

  • <p><em>Angels in America</em>, cette pi&egrave;ce mondialement c&eacute;l&egrave;bre, qui a connu des mises en sc&egrave;ne m&eacute;morables, qui a inspir&eacute; une com&eacute;die musicale ainsi qu&rsquo;une s&eacute;rie, est une &oelig;uvre hors-norme, tant par son ampleur, sa libert&eacute; de ton que l&rsquo;originalit&eacute; de ses choix dramaturgiques. Son &eacute;criture, pleine de bruit et de fureur, vivante, dr&ocirc;le aussi parfois, fondamentalement hybride, tisse ensemble les th&egrave;mes de la maladie du sida, de l&rsquo;homosexualit&eacute;, de l&rsquo;amour, du pouvoir, de la religion, de l&rsquo;immigration, de la catastrophe &eacute;cologique, de la menace nucl&eacute;aire, pour ne citer que les plus importants. Elle se fait ainsi caisse de r&eacute;sonance de toutes les hantises de son &eacute;poque (la pi&egrave;ce est cr&eacute;&eacute;e en 1991, alors que Reagan est au pouvoir, que l&rsquo;&eacute;pid&eacute;mie du sida s&rsquo;&eacute;tend, que le bloc sovi&eacute;tique s&rsquo;effondre) tout en refl&eacute;tant, d&rsquo;une mani&egrave;re &eacute;tonnamment contemporaine, celles qui sont encore aujourd&rsquo;hui les n&ocirc;tres.<br />L&rsquo;actualit&eacute; de l&rsquo;&oelig;uvre est une des raisons du choix d&rsquo;Arnaud Desplechin de la mettre en sc&egrave;ne &agrave; &nbsp;la &nbsp;Com&eacute;die-Fran&ccedil;aise,</p>

  • Cette frise présente de façon synthétique l'Actors Studio, un école de jeu aux caractéristiques stylistiques singulières, qui a généré des prestations flamboyantes et passionnées, souvent remarquées et récompensées, dont les principaux représentants ont profondément marqué l’histoire du cinéma depuis la seconde moitié du XXe siècle.?
    (Ciclic)

  • Ce dossier de Pièce (dé)montée (collection du SCEREN-CNDP), édité par le CRDP de l’académie de Paris en partenariat avec la Comédie-Française propose de nous faire découvrir "Juste la fin du monde" de Jean-Luc Lagarce, mise en scène par Michel Raskine : le désir de parler de Louis va libérer la parole des autres membres de sa famille, mais lui repartira sans avoir pu annoncer sa mort imminente.
    (D'après http://www.comedie-francaise.fr)