Une remarque sur cette ressource? Contactez-nous !

Les ressources suivantes pourraient également vous intéresser…

  • La Cité de la musique propose des dossiers documentaires pour préparer la venue du public aux concerts éducatifs thématiques. Les compositeurs et les œuvres jouées y sont présentés. Des guides d’écoute (synchronisation de la partition, du son et de l’analyse colorée) sont en outre proposés. Un quizz et des mots croisés reprennent les principaux éléments du dossier.
    Ce dossier aborde à la fois la comédie-ballet de Lully de 1670 et la suite pour orchestre de Richard Strauss de 1917, qui s’en inspire. Les deux compositeurs y sont présentés et une description simple des deux œuvres permet d’en saisir les développements. Deux guides d’écoute vidéo sont proposés : l’un sur la Marche pour la cérémonie des Turcs de Lully, l’autre sur le Menuet de Lully de Strauss.
    (Cité de la musique)

  • Joué à l’occasion de l’exposition universelle de Paris en 1867, le « beau Danube bleu », valse de Johann Strauss (fils), connaît alors un succès retentissant. Après des détails sur la composition et la création de l’œuvre, le texte de présentation la décrit succinctement.
    Un guide d’écoute (accessible dans la marge de cette page) permet de voir une vidéo du concert tout en suivant la partition grâce à un curseur. La biographie du compositeur (elle aussi accessible dans la marge) vient en outre compléter le tout.
    (Cité de la musique)

  • <p>Op&eacute;rette de Reynaldo Hahn en trois actes sur un livret de Robert de Flers et Francis de Croisset. Cr&eacute;&eacute;e au Th&eacute;&acirc;tre des Vari&eacute;t&eacute;s, le 7 avril 1923. Destin&eacute;e &agrave; opposer aux com&eacute;dies musicales am&eacute;ricaines la saveur de l&rsquo;op&eacute;rette parisienne, Ciboulette est la premi&egrave;re partition l&eacute;g&egrave;re qu&rsquo;&eacute;crivit Reynaldo Hahn. On y suit les tribulations de la jolie mara&icirc;ch&egrave;re Ciboulette, d&eacute;cid&eacute;e &agrave; se forger un destin brillant sans sacrifier ses sentiments. Sa qu&ecirc;te du bonheur l&rsquo;am&egrave;ne &agrave; croiser toute une galerie de personnages typiques du Paris de la Belle &Eacute;poque, des plus modestes aux plus distingu&eacute;s. (Op&eacute;ra Comique)</p>