Les ressources suivantes pourraient également vous intéresser…

  • Le nom de Virginia Oldoini, comtesse de Castiglione, est lié aux intrigues politiques et galantes du Second Empire, aux fastes de la Cour des Tuileries et au rayonnement d'un Paris cosmopolite, capitale de la mode et des plaisirs. L'exposition du musée d'Orsay de 1999 met en valeur, à travers des photographies, la personnalité narcissique et l'esprit novateur de la Castiglione dans l'élaboration de ses portraits. Elle est à l'origine de quelques cinq cents prises de vues réalisées au cours d'une collaboration d'une quarantaine d'années (1856-1895) avec le photographe de la Cour impériale, Pierre - Louis Pierson.
    (www.musee-orsay.fr)

  • La galerie du Château d'Eau propose d'apprendre à lire les images à travers un parcours-découverte des notions de base de la photographie. Deux entrées sont proposées : par genre (portrait, paysage et reportage) ou par fondamentaux (cadrage, composition, lumière, composition...) [cliquer sur un genre ou un fondamental, puis à chaque fois cliquer sur la ponctuation apparaissant en gras ou sur la flèche sous l'image pour passer à la suite].
    (D'après http://www.galeriechateaudeau.org)

  • Le musée d'Orsay présente un daguerréotype de deux soeurs jumelles. Ce daguerréotype pleine plaque est tout à fait exceptionnel tant par ses dimensions que par son état de conservation et son sujet. Aujourd'hui anonyme, ce daguerréotype révèle pourtant le talent d'un photographe chevronné et rompt avec la qualité habituelle des portraits de cette époque. La pose des modèles comme le décor sont choisis avec soin.
    (D'après www.musee-orsay.fr)