Les ressources suivantes pourraient également vous intéresser…

  • Ce dossier du Centre Pompidou, destiné en particulier aux enseignants du primaire, permet de découvrir, à travers l'analyse d'une œuvre (Jaune-rouge-bleu, 1925), le peintre Vassily Kandinsky, célèbre pour son rôle de pionnier dans l'invention de l'abstraction, au début du siècle dernier.
    L'exploration de cette œuvre pourra ensuite donner lieu à des activités pédagogiques variées et interdisciplinaires (mathématiques : géométrie et tableau, sciences : le ciel, les astres, histoire, arts plastiques, éducation musicale : le chef d'orchestre, français). Les pistes pédagogiques proposées sont destinées à des élèves du CP au CM2 et peuvent être adaptées par l’enseignant à chaque tranche d'âge

  • Le Centre Pompidou met en lumière dans ce dossier consacré à Vassily Kandinsky, à l’occasion de la rétrospective consacrée à l’artiste, le lien très net qui existe entre le déroulement de sa vie, l'évolution de sa création et les lieux de ses résidences successives.
    La période Munich-Murnau, d’une productivité intense, marque un tournant majeur dans le travail de Kandinsky qui trouve enfin le début de son chemin vers une peinture sans sujet, une peinture abstraite.
    A Weimar, il entame, pour le Bauhaus, une longue période d’enseignement et devient citoyen allemand, il cherche de nouvelles techniques picturales.
    A Paris, il intègre à son vocabulaire pictural des formes biomorphiques, ultime tentative pour dépasser l’abstraction par trop géométrique.
    (d'après http://www.centrepompidou.fr/)
    Il existe également une monographie Kandinsky réalisée à partir des collections du Musée.

  • À l’occasion de l'exposition «elles@centrepompidou» (2009-2010), l’Ina et le Centre Pompidou, présentent des portraits d’artistes, une sélection d’œuvres majeures exposées dans le Musée et des archives audiovisuelles de l'Ina.
    Ces images poposent une visite dans l'atelier de l'artiste américaine Joan Mitchell. Elle parle de son travail, de ses choix de couleurs.
    Source : Ina / Centre Pompidou