Les ressources suivantes pourraient également vous intéresser…

  • <p>Comment les artistes modernes et contemporains s&rsquo;emparent-ils de cette th&eacute;matique universelle, profonde, au cours des 20e et 21e si&egrave;cles ? Comment le temps est-il sculpt&eacute;, film&eacute;, expos&eacute;, comment est-il devenu une mati&egrave;re plastique pour les artistes, au m&ecirc;me titre que la peinture &agrave; l&rsquo;huile pour les peintres ?</p>
    <p>Gr&acirc;ce aux experts du Centre national d&rsquo;art et de culture Georges-Pompidou, vous verrez avec ce cours en ligne que l&rsquo;art moderne et contemporain a explor&eacute; des rythmes tr&egrave;s vari&eacute;s : la vitesse de la modernit&eacute;, la r&eacute;p&eacute;tition m&eacute;canique du monde industriel, mais aussi le temps long de la dur&eacute;e ou le temps naturel de la marche.</p>
    <p>Cette notion de temps est au c&oelig;ur du programme avec les verbes suivants :</p>
    <p>&nbsp; &nbsp; - Durer, et vous verrez comment les artistes ont investi le temps long.<br />&nbsp; &nbsp; - R&eacute;p&eacute;ter, et vous observerez que la r&eacute;p&eacute;tition n&rsquo;est en rien monotone.<br />&nbsp; &nbsp; - Rythmer, parce que le rythme fait pleinement partie de nos vies.<br />&nbsp; &nbsp; - Marcher, car la marche est un temps &agrave; la fois simple et particulier.</p>
    <p>&Agrave; vous d&rsquo;apprendre, &agrave; vous de jouer, &agrave; vous de venir passer du temps sur le MOOC !</p>

  • À l’occasion de l'exposition «elles@centrepompidou» (2009-2010), l’Ina et le Centre Pompidou, présentent des portraits d’artistes, une sélection d’œuvres majeures exposées dans le Musée et des archives audiovisuelles de l'Ina.
    Les commissaires d'exposition Marie-Laure Bernadac et Bernard Marcadé présentent l'exposition Feminimasculin, Le sexe de l'art, qui s'est tenu en 1995 au Centre Georges Pompidou à Paris.
    Source : Ina / Centre Pompidou

  • <p>Bleu, jaune, rouge dans l'art</p>
    <p>Depuis l&rsquo;Antiquit&eacute;, la nature et l&rsquo;origine de la couleur sont au c&oelig;ur de discussions entre philosophes et physiciens. Est-ce une mati&egrave;re ? Une fraction de la lumi&egrave;re ? Une perception ?</p>
    <p>C&rsquo;est Isaac Newton qui au d&eacute;but du XVII&egrave;me si&egrave;cle r&eacute;volutionne la connaissance du ph&eacute;nom&egrave;ne physique de la couleur. &Agrave; cette &eacute;poque appara&icirc;t le concept des trois couleurs primaires : le bleu, le jaune et le rouge sont des couleurs dites pures qu&rsquo;aucun m&eacute;lange pigmentaire ne peut produire.</p>
    <p>Aborder l'usage du bleu, du jaune et du rouge dans l'art, c'est op&eacute;rer un parcours parmi les &eacute;poques, les styles et les significations. Car rien n'est laiss&eacute; au hasard : ni la robe pourpre, ni le fond dor&eacute;, ni les visages bleut&eacute;s...</p>
    <p>Gr&acirc;ce &agrave; ce cours en ligne propos&eacute; par la Rmn-Grand Palais avec le soutien de la Fondation Orange, d&eacute;cryptez les significations parfois oubli&eacute;es de l'usage des 3 couleurs primaires au fil du temps !&nbsp;</p>