Les ressources suivantes pourraient également vous intéresser…

  • Ce site du musée Guimet présente la collection de céramiques chinoises d’Ernest Grandidier, l’un des ensembles les plus riches conservés en Occident. Formée il y a plus d’un siècle, elle compte quelque six-mille pièces dont certaines demeurent des joyaux de l’art universel. Plus de deux mille d’entre-elles ont été sélectionnées et réunies sur ce site, fruit d’un long travail de récolement. Après avoir parcouru l'histoire de la collection, il est proposé aux internautes une exploration des techniques de la céramique ainsi que l'évolution des styles à travers les différentes dynasties et provinces chinoises. Une sélection d'oeuvres est à découvrir grâce à un moteur de recherche très complet mais aussi grâce à une recherche par forme facilitant la navigation dans cette riche collection. Enfin, des outils permettent de se repérer dans le temps, l'espace mais aussi d'accéder au vocabulaire de la céramique chinoise grâce à un glossaire.
    (D'après www.guimet.fr)

  • Fasciné par les porcelaines importées de Chine, l’Occident tenta dès la fin du XVe siècle de percer les secrets de leur technique. Un siècle plus tard, Florence vit l’éphémère production dite « porcelaine des Médicis ». En l’absence de kaolin, argile blanche exploitée en Chine dès le VIIe siècle, les manufactures mirent au point diverses recettes de porcelaine dite « tendre ». En 1708, la découverte de kaolin en Saxe marquait les débuts de la porcelaine dure européenne.
    (www.lesartsdecoratifs.fr)

  • Ce mini-site permet de découvrir le grès : la pâte, l'aspect, le décor, mais aussi l'origine de cette technique et les styles des XVIIIe et XXe siècles. Les grès sont des céramiques formées d'argile à forte teneur de silice, appelée « argile grésante ». Leur cuisson à très haute température (1 280° C) les vitrifie et les rend imperméables.
    D'après (www.alienor.org)