Les ressources suivantes pourraient également vous intéresser…

  • Tout au long d'un parcours dans les collections du Centre Pompidou, ce dossier expose comment la représentation du corps traverse le XXe siècle. De la révolution cubiste à l’art brut, en passant par Giacometti et Bacon on assiste à une véritable remise en cause de toute idée de beauté, de vraisemblance et de proportion. Puis disparaissant en tant qu’image, le corps devient perceptible sur la toile comme trace réelle de l’artiste à l’œuvre. Avec le body art, l'art corporel met en jeu le corps devenu lui-même support de l'œuvre. Enfin, la perception, la relation entre l'œuvre et le corps du spectateur devient le sujet principal d'œuvres où l'objet de la représentation a disparu.
    (d'après centrepompidou.fr)

  • Avec le nouveau festival du Centre Pompidou, qui prend pour appui les territoires des arts plastiques ou visuels, l’enjeu pluridisciplinaire et les questions sur l’artiste, le public, s’affirment.
    À tous les moments importants de la modernité, s’est posée la question du corps et de l’oralité qui déplacent les lignes et les formes. C’est cette question du corps, des relations des arts plastiques avec la scène et l’oralité à travers les avant-gardes qu’évoque en premier lieu ce dossier, avant de passer en revue grandes et petites formes de ce nouveau festival.
    (www.centrepompidou.fr)

  • Autour du thème « Arts de la scène : aux limites du théâtre », ce dossier du Centre Pompidou propose un entretien avec Didier Galas. Librement inspiré de l'œuvre de Witold Gombrowicz, La Flèche et le Moineau est un spectacle construit comme un roman policier, les questionnements et les rebondissements d'une enquête y prenant parfois des allures de spéculations métaphysiques sur le monde organique et les rapports humains.
    (d'après www.centrepompidou.fr)