Les ressources suivantes pourraient également vous intéresser…

  • Le Carré Plantagenêt présente une architecture résolument contemporaine qui a su concilier la préservation des anciens bâtiments,
    aujourd'hui restaurés, du Couvent des Filles-Dieu devenus par la suite Imprimerie Monnoyer et une construction nouvelle aux lignes pures et élégantes.
    Musée d'archéologie et d'histoire, il conte à travers ses collections l'histoire de la Ville du Mans et de son territoire, en 5 chapitres, depuis les premières occupations humaines à l'époque préhistorique jusqu'à la charte octroyée par Louis XI à la "bonne ville" du Mans en 1481.
    (d'après http://www.vpah.culture.fr/loire/perch-pr.htm)

  • Le document (conçu par le Service de l’architecture et du patrimoine de la Ville du Mans, « Ville d’art et d’histoire ») présente l’historique du site de la cathédrale, de la construction de la première église au IXe siècle jusqu’à l’aménagement d’un mobilier d’inspiration néogothique au XIXe siècle. La cathédrale Saint-Julien combine l’architecture romane et gothique.
    La brochure propose deux plans : le premier en 3 dimensions ; le second présentant les phases de constructions et le plan intérieur du monument. Elle offre un descriptif de l’évolution tant architecturale de cet édifice, que de ses décors intérieurs et de son mobilier, depuis le XIe jusqu’au XXe siècle, dont le plus ancien vitrail conservé in situ en Europe.

  • Lieu de villégiature cardinalice au temps de la papauté avignonnaise, Villeneuve-lès-Avignon conserve quelques vestiges des palais de plusieurs membres du Sacré Collège. Le palais de Thurroye est l'un d'eux.... Le présent article... de la revue "In Situ" : Revue des patrimoines, réalisée par la Sous-direction de l'archéologie, de l'ethnologie, de l'inventaire... du ministère de la culture, propose une restitution de cette résidence à la lumière de descriptions anciennes d'autres palais semblables de la banlieue avignonnaise, à la lumière notamment de la relation toscane d'une fête donnée dans l'un des palais en 1353 en présence de Clément VI. L'analyse fait apparaître le schéma type de ces demeures avec leur cour et leur portique, leur distribution à double grand-salle.