Les ressources suivantes pourraient également vous intéresser…

  • Pianiste virtuose reconnu, Liszt prend en 1842 le poste de Kapellmeister de la Cour à Vienne et compose alors pour orchestre douze poèmes symphoniques, créant le genre en tant que tel. Impressionné par la lecture de la Divine Comédie de Dante, il envisage une composition inspirée par ce poème.
    Le dossier documentaire présente la richesse de cette musique sur le traitement de l’orchestre (effectif pléthorique), la description sonore du Purgatoire et de l’Enfer, le retour à l’utilisation du Plain-chant, enfin le rapport musique-texte. Deux guides d’écoute permettent d’entendre deux extraits de cette symphonie en suivant la partition avec un curseur. Dans la marge est accessible une biographie du compositeur.
    (Médiathèque de la Cité de la musique)

  • Œuvre autobiographique de Berlioz qui relate son coup de foudre pour l’actrice Harriet Smithson, la Symphonie fantastique voit le jour en 1830, année riche en événements politiques et artistiques. Le dossier multimédia montre les innovations de cette œuvre à la fois dans l’instrumentation (utilisation d’un effectif instrumental considérable), dans la forme et la structure (utilisation d’une « idée fixe »), enfin l’utilisation de la musique au service des sentiments du compositeur. Avec cette symphonie on entre dans le romantisme musical.
    Dans la marge de cette page, la biographie du compositeur et un guide d’écoute sur la « Marche au supplice » qui permet d’entendre ce mouvement tout en suivant la partition à l’aide d’un curseur.
    (Médiathèque de la Cité de la musique)

  • Le dossier situe le fantastique dans son contexte littéraire au 19e siècle avant d’approcher le terme sous l’angle orchestral : comment Mozart, Liszt, Roussel, Weber ou plus proche de nous John William vont-ils utiliser les timbres de l’orchestre pour traduire la magie, le surnaturel, l’étrange dans La Flûte enchantée, Mephisto valse, Le Festin de l’araignée, Le Freischütz, Harry Potter.
    Dans la marge de ce dossier sont accessibles les biographies des compositeurs et deux guides d’écoute sur l’Ouverture du Freischütz de Weber qui permettent d’entendre la musique tout en suivant la partition à l’aide d’un curseur.