Une remarque sur cette ressource? Contactez-nous !

Les ressources suivantes pourraient également vous intéresser…

  • <p>L&rsquo;Op&eacute;ra Comique est cr&eacute;&eacute; sous le r&egrave;gne de Louis XIV, en 1714. Il s&rsquo;agit de l&rsquo;une des plus anciennes institutions th&eacute;&acirc;trales et musicales de France. Par extension, on appelle &laquo;&nbsp;op&eacute;ra-comique&nbsp;&raquo; le genre de spectacle repr&eacute;sent&eacute; par l&rsquo;Op&eacute;ra Comique. &laquo;&nbsp;Comique&nbsp;&raquo; ne signifie pas que le rire est obligatoire mais que les morceaux chant&eacute;s s&rsquo;int&egrave;grent &agrave; du th&eacute;&acirc;tre parl&eacute;. L&rsquo;op&eacute;ra-comique s&rsquo;oppose donc &agrave; l&rsquo;op&eacute;ra, enti&egrave;rement chant&eacute;, et ses sp&eacute;cificit&eacute;s sont enseign&eacute;es au Conservatoire jusqu&rsquo;en 1991. &Agrave; partir de 1783, l&rsquo;Op&eacute;ra Comique pr&eacute;sente ses saisons dans un th&eacute;&acirc;tre qui a pris le nom d&rsquo;un fameux auteur de livrets, Charles-Simon Favart. (www.opera-comique.com)</p>

  • <p>Conte de f&eacute;es en quatre actes de Jules Massenet. Livret d&rsquo;Henri Cain d&rsquo;apr&egrave;s le conte de Charles Perrault. Cr&eacute;&eacute; &agrave; l&rsquo;Op&eacute;ra Comique le 24 mai 1899. Profitant des nouveaux prodiges de l&rsquo;&eacute;lectricit&eacute;, l&rsquo;op&eacute;ra-f&eacute;erie devient un genre &agrave; part enti&egrave;re &agrave; la fin du XIXe si&egrave;cle. Pour la troisi&egrave;me salle Favart, inaugur&eacute;e en 1898 et qui disposait de l&rsquo;&eacute;quipement &eacute;lectrique le plus moderne d&rsquo;Europe, Massenet &eacute;crivit Cendrillon, une version lyrique du conte de Perrault en forme de com&eacute;die pleine de gaiet&eacute;. (www.opera-comique.com)</p>

  • Découvrez l'histoire et l'architecture de la chartreuse de Champmol : architectes, sculpteurs, peintres, menuisiers, verriers, tuiliers, venus de Bourgogne, de France, de Flandre ou même d'Espagne participent pendant plusieurs décennies à la construction et au décor de la chartreuse, qui fut l'un des foyers essentiel de l'art occidental des années 1380-1410.
    (d'après http://mba.dijon.fr)