Les ressources suivantes pourraient également vous intéresser…

  • <p>Sabine Weiss est la derni&egrave;re repr&eacute;sentante de l&rsquo;&eacute;cole humaniste française. N&eacute;e en 1924, elle se dirige tr&egrave;s jeune vers la photographie. Dans les ann&eacute;es 50, Sabine Weiss rejoint l&rsquo;agence Rapho et est repr&eacute;sent&eacute;e dans la c&eacute;l&egrave;bre exposition &laquo; The Family of Man &raquo; organis&eacute;e par Edward Steichen en 1955 aux Etats-Unis. Jusqu&rsquo;aux ann&eacute;es 2000, Sabine Weiss n&rsquo;a cess&eacute; de travailler pour la presse illustr&eacute;e fran&ccedil;aise et internationale, mais aussi pour de nombreuses institutions et marques, encha&icirc;nant travaux de reportages, mode, publicit&eacute;, portraits de personnalit&eacute;s et sujets de soci&eacute;t&eacute;.</p>

  • <p>La maison Robert Doisneau propose un dossier p&eacute;dagogique sur L&rsquo;exposition &laquo;&nbsp;Frank Horvat, Paris ann&eacute;es 50&nbsp;&raquo;. Dans les ann&eacute;es 1950, Frank Horvat est alors un jeune photographe, tour &agrave; tour reporter, illustrateur et bient&ocirc;t photographe de mode reconnu. Ce dossier permet de d&eacute;couvrir l&rsquo;univers de ce photographe &agrave; travers deux axes&nbsp;: la photographie de rue et la vie nocturne &agrave; Paris. Des pistes p&eacute;dagogiques permettent d&rsquo;explorer les notions photographiques du photographe-fl&acirc;neur et de l&rsquo;instantan&eacute; et d&eacute;couvrir les sp&eacute;cificit&eacute;s du t&eacute;l&eacute;objectif.</p>

  • La perception de la ville comme objet d’histoire autonome s’est lentement élaborée à travers la littérature sur Paris. Cette étude de la BnF se fonde sur différentes œuvres d'artistes, témoins de la transformation du Vieux Paris en un Paris haussmannien.
    (d'après www.bnf.fr)