Les ressources suivantes pourraient également vous intéresser…

  • Grâce à la collection "Mémoire d'’Opéra …", initiative d’Angers Nantes Opéra, découvrez les points de vue de Françoise Rubellin, Professeur de littérature française du XVIIIe siècle à l’université de Nantes, chercheuse spécialiste des théâtres de la Foire, et Frédéric Bélier-Garcia, Directeur du Nouveau Théâtre d’Angers – centre dramatique national Pays de la Loire, auteur, metteur en scène de théâtre et d’opéra, sur le Barbier de Séville. Deux regards sur le spectacle vivant.
    (d'après www.angers-nantes-opera.com )

  • Conte de fées en quatre actes de Jules Massenet. Livret d’Henri Cain d’après le conte de Charles Perrault. Créé à l’Opéra Comique le 24 mai 1899.
    Profitant des nouveaux prodiges de l’électricité, l’opéra-féerie devient un genre à part entière à la fin du XIXe siècle. Pour la troisième salle Favart, inaugurée en 1898 et qui disposait de l’équipement électrique le plus moderne d’Europe, Massenet écrivit Cendrillon, une version lyrique du conte de Perrault en forme de comédie pleine de gaieté.
    (www.opera-comique.com)

  • Entretien vidéo avec Marie-Laure Prévost, responsable de la section moderne, département des manuscrits, BnF, Michel Amandry, directeur du département des Monnaies, médailles et antiques, BnF, et Pierre Vidal, historien. Gustave Flaubert vient d’achever Madame Bovary, lorsqu’il entreprend la rédaction de Salammbô ; après Smarh et la Tentation de saint Antoine, il revient à un sujet antique et oriental. La rédaction s’échelonne de 1857 à 1862. Près de 3000 feuillets, des premières notes au dernier état, daté de mai 1862, montrent ce long travail de recherche, de composition, d’écriture.