Les ressources suivantes pourraient également vous intéresser…

  • À l’occasion de l'exposition «elles@centrepompidou» (2009-2010), l’Ina et le Centre Pompidou, présentent des portraits d’artistes, une sélection d’œuvres majeures exposées dans le Musée et des archives audiovisuelles de l'Ina.
    Cette archive de l'INA présente l'exposition de l'artiste Rebecca Horn au musée de Grenoble en 1995.
    (Source : Ina / Centre Pompidou)

  • A partir du cas concret du Centre Pompidou, ce dossier propose de découvrir comment une place peut émerger dans une ville, comment elle est amenée à composer avec le tissu urbain existant, ce qu’elle en conserve, ce qu’elle en rejette, ce qu’elle modifie, de quelle manière elle évolue, notamment selon les usages dont elle est le lieu.
    Il propose également de percevoir l'architecture du Centre du point de vue du promeneur, et ainsi de mettre en avant la relation qui existe entre le Centre et tout un quartier.
    Le dossier est illustré par de nombreux plans, photos mais également définitions, extraits du programme du concours et du projet initial.
    En contrepoint à ce cas particulier, des exemples de places célèbres permettent d’aborder une sorte de typologie des places.
    (d'après centrepompidou.fr)

  • Tout au long d'un parcours dans les collections du Centre Pompidou, ce dossier expose comment la représentation du corps traverse le XXe siècle. De la révolution cubiste à l’art brut, en passant par Giacometti et Bacon on assiste à une véritable remise en cause de toute idée de beauté, de vraisemblance et de proportion. Puis disparaissant en tant qu’image, le corps devient perceptible sur la toile comme trace réelle de l’artiste à l’œuvre. Avec le body art, l'art corporel met en jeu le corps devenu lui-même support de l'œuvre. Enfin, la perception, la relation entre l'œuvre et le corps du spectateur devient le sujet principal d'œuvres où l'objet de la représentation a disparu.
    (d'après centrepompidou.fr)