Les ressources suivantes pourraient également vous intéresser…

  • Le Centre Images propose une analyse du court métrage d'animation "Orgesticulanismus" de Mathieu Labaye. La perte de la mobilité et les efforts déployés pour contrer cette immobilité forcée constituent le sujet même du film. Le mouvement est entravé par des fils dont on ne sait s'ils guident le mouvement ou l'empêchent. C'est aussi une histoire de l'art qui est racontée : le passage de la représentation réaliste à l'abstraction, passage de la fiction à son refus.
    (D'après http://www.centreimages.fr)

  • Ciclic propose une analyse du court métrage "Nous" de Oliviers Hems. Le cinéaste reprend un fait divers qui l'a choqué : un homme mort dans la solitude et dont on a mis plus d'un an à s'apercevoir du décès. L'authenticité des faits est sous-tendue par le caractère prétendument non-professionnel des images avec l'utilisation d'une caméra Super 8 et d'un dictaphone.

  • Coproduit par le LUX (Scène nationale de Valence) et le Centre national de la Cinématographie, le site "Transmettre le cinéma" est un outil au service de la pédagogie du cinéma. Il propose ici une fiche très complète sur le film "Adieu Philippine" de Jacques Rozier (1963) rassemblant synopsis, étude de la mise en scène, pistes de travail pour les enseignants et outils pédagogiques à télécharger. Ce dossier permet aussi d'analyser une séquence du film grâce à un extrait de huit minutes disponible sur le site.
    L'étude de ce film pourra être l'occasion de mener en classe un travail de réflexion sur les cinéastes de la Nouvelle Vague.