Les ressources suivantes pourraient également vous intéresser…

  • Les artistes mobilisés en 1914 ont laissé de multiples témoignages de Grande Guerre. Malgré ou peut-être en raison même de la rupture que représentait l’irruption du conflit dans leur itinéraire de vie, ils ont continué de pratiquer leur art.
    Ces témoignages constituent aujourd’hui une part irremplaçable de la mémoire de la Grande Guerre, et possèdent souvent autant de force évocatrice que les récits écrits. Ainsi la série de gravures intitulée « Souvenirs de ma captivité chez les barbares », exécutée en 1915-1916 par le peintre-graveur Claudius Denis (1878-1947), dont l’État a acquis 18 œuvres.
    (D'après http://www.cnap.fr)