Les ressources suivantes pourraient également vous intéresser…

  • L'exposition virtuelle de la BnF témoigne des conditions de production des manuscrits à l'époque de Charlemagne, de la circulation des artistes et des œuvres, et du rôle essentiel joué par le mécénat des princes. Le dossier replace le livre carolingien dans le contexte de son époque et montre les différentes fonctions du livre, ainsi que l'attention artistique et intellectuelle dont il bénéficie alors. Plusieurs thèmes font l'objet de développements : le livre carolingien ; les spécificités du décor carolingien, etc. Trois manuscrits emblématiques peuvent être feuilletés sous forme de fac-similé numériques: le Sacramentaire de Gellone, celui de Drogon et les Poésies de Prudence. L'exposition est également disponible en anglais.

  • L’agence de coopération régionale champenoise Interbibly propose une exposition virtuelle autour de l'art de l'enluminure à partir des plus belles pièces manuscrites des collections champenoises produites au cours du grand XVe siècle.
    (D'après http://www.interbibly.fr)

  • L'Institut national du patrimoine,dans le cadre du cycle de conférences Trésors du patrimoine écrit, propose un entretien vidéo sur le sacramentaire de Drogon. Cette vidéo analyse ce manuscrit à la fois dans sa dimension historique, technique et patrimoniale.
    Ce sacramentaire a été exécuté pour Drogon, évêque de Metz et fils illégitime de Charlemagne, dont le nom apparaît en lettres d’or à la fin du manuscrit. Durant son épiscopat (821-855), ce personnage a mené une politique active de mécénat qui a permis aux ateliers de Metz de se distinguer dans deux domaines artistiques en particulier, la peinture et la sculpture sur ivoire.
    (d'après www.inp.fr)