Recherchez un mot clé Réduire le contenu

Rechercher une œuvre, un mouvement artistique, un thème, une date...

Affinez votre recherche Réduire le contenu

Filtres

Créateur

Créateur

Voir plus Voir moins
Discipline artistique

Discipline artistique

Voir plus Voir moins
Datation

Datation

Voir plus Voir moins
École/Mouvement

École/Mouvement

Voir plus Voir moins
Sujet et thèmes

Sujet et thèmes

Voir plus Voir moins
Aire géographique

Aire géographique (voir la carte des pays)

Voir plus Voir moins
Autres critères

Autres critères

Localisation des oeuvres (France) (Voir la carte des régions/départements)

Ressources proposées par ...

Voir plus Voir moins
  • Ressources accessibles aux déficients visuels Ressources accessibles aux déficients auditifs

15 Ressources

Dernières ressources ajoutées
Votre recherche (effacer) : « Pointillisme »
  • Le Néo-impressionnisme

    Le Musée d'Orsay propose une une série « Orsay en mouvements » tournée au sein des collections du musée. Cette courte vidéo présente le mouvement Néo-impressionniste ( ou pointillisme ) à travers notamment l’œuvre Georges Seurat, Le cirque (1890-1891).
  • Pissarro à Erygny. La nature retrouvée.

    Pissarro à Erygny. La nature retrouvée revient pour la première fois sur une période méconnue et pourtant très riche de la carrière de Camille Pissarro. De 1884 à sa mort, en 1903, le peintre vit dans le petit village d'Eragny-sur-Epte, dans le Vexin français. Travailleur acharné, il mène ses recherches plastiques avec une inventivité toujours renouvelée et produit une œuvre considérable i...
  • Madame Hector France, Henri-Edmond Cross (1891)

    Le musée d'Orsay présente le portrait de Madame Hector France par Henri-Edmond Cross. Avec ce grand portrait en pied d'Irma Clare, alors mariée à l'écrivain Hector France et future épouse du peintre, l'artiste entre définitivement dans le clan des néo-impressionnistes. (D'après www.musee-orsay.fr)
  • « Le Néo-impressionnisme, de Seurat à Paul Klee »

    Soucieux de dégager des principes impressionnistes un art plus réfléchi, Seurat et Signac exposent dès 1886 les premiers essais de la méthode divisionniste, garante d'un plus grand éclat lumineux dans des compositions savamment ordonnées. L'exemple devait convaincre aussi bien Pissarro que la jeune génération, Van Gogh, Dubois-Pillet ou Charles Angrand. Cette exposition du musée d'Orsay, en sui...
  • Le Cirque de Georges Seurat

    Pourquoi peindre un aussi grand tableau avec de si petits points ? (Panorama de l'art)
  • « Paul Signac (1863-1935) »

    Cette rétrospective présentée en 2001 aux Galeries nationales du Grand Palais propose la redécouverte d'un artiste longtemps resté dans l'ombre de Seurat. La présentation détaillée de cette exposition par le musée d'Orsay présente les grandes lignes de sa biographie et l'évolution de son oeuvre, de l'impressionnisme au néo-impressionnisme. (www.musee-orsay.fr)
  • Le cirque, spectacle populaire

    Ce dossier réalisé par le site "L'Histoire par l'image" propose à partir du tableau de Georges Seurat d'aborder les arts du cirque. L'analyse du tableau, conservé au musée d'Orsay, montre la subtilité du pointillisme de Seurat. (d'après www.histoire-image.fr)
  • Les Îles d'Or, Henri-Edmond Cross (Entre 1891 et 1892)

    Le musée d'Orsay présente "Les Îles d'Or" d'Henri-Edmond Cross. Si le sujet de la toile reste les îles d'Hyères, le peintre fait fi de tout pittoresque pour ne traiter que des effets de lumière sur la couleur. Les différents éléments du paysage deviennent alors sous son pinceau trois larges bandes colorées : le sable, la mer et le ciel. (D'après www.musee-orsay.fr)
  • L'Air du soir, Henri-Edmond Cross (Vers 1893)

    Le musée d'Orsay présente "L'Air du soir" d'Henri-Edmond Cross. Le peintre représente une fin d'après-midi, quand chaleur et lumière s'apaisent. Tout dans son oeuvre traduit la plénitude du moment représenté : la douceur des couleurs du soleil couchant, la composition harmonieuse où horizontales et verticales s'équilibrent, les figures aux attitudes suspendues dans le temps. Une bibliographie, ...
  • Paul Signac, les couleurs de l'eau

    Comme Monet, Signac a trouvé une source d’inspiration constante dans l’évocation de l’eau et de ses couleurs. La réflexion de la lumière à la surface du fleuve et de la mer y fragmente le réel et l’artiste, ardent défenseur de la couleur pure, trouva dans ce motif une illustration naturelle de la théorie néo-impressionniste de la division des tons. (Musée des impressionnismes - Giverny)