Recherchez un mot clé Réduire le contenu

Rechercher une oeuvre, un mouvement artistique, un thème, une date...

Affinez votre recherche Réduire le contenu

Filtres

Créateur

Créateur

Voir plus Voir moins
Discipline artistique

Discipline artistique

Voir plus Voir moins
Datation

Datation

Voir plus Voir moins
École/Mouvement

École/Mouvement

Voir plus Voir moins
Sujet et thèmes

Sujet et thèmes

Voir plus Voir moins
Aire géographique

Aire géographique (voir la carte des pays)

Voir plus Voir moins
Autres critères

Autres critères

Localisation des oeuvres (France) (Voir la carte des régions/départements)

Voir plus Voir moins
  • Ressources accessibles aux déficients visuels Ressources accessibles aux déficients auditifs

99 Ressources

Dernières ressources ajoutées
Votre recherche (effacer) : « Motif »
Trier par :
  • Camille Corot : La pêche à l'épervier

    Ce document réalisé par le service éducatif du musée Fabre de Montpellier analyse le tableau de Camille Corot intitulé "La pêche à l'épervier", peinture commencée sur le motif et terminée en atelier et dans laquelle les deux qualités essentielles du paysagiste sont rassemblées : une construction classique bien équilibrée et un sens inné de la poésie de la nature. (d'après http://museefa...
  • Ateliers d'Abramtsevo, Armoire à suspendre

    Le musée d'Orsay présente une armoire à suspendre issue des ateliers russes d'Abramtsevo et créée entre 1890 et 1900. Le domaine d'Abramtsevo, ancien siège d'un cercle littéraire dans les années 1830-1840, situé à soixante-dix kilomètres au nord-est de Moscou, voit sous l'impulsion d'Elizaveta Mamontov, des ateliers créer, dont les ouvriers sont recrutés parmi les paysans de la région. Cett...
  • Regard sur... les paysages

    Le musée municipal Paul-Dini conserve une riche collection de paysages qui témoigne de la diversité de ce thème pictural cher aux peintres d’Auvergne-Rhône-Alpes. Longtemps considéré comme un élément de décor, puis comme un genre mineur, le paysage est plébiscité au 19e siècle.
  • Féerie indienne, les toiles peintes, des rivages de l’Inde au royaume de France

    Le Musée de la Compagnie des Indes à Lorient propose une fiche richement illustrée sur l'exposition les cotonnades indiennes imprimées : « les indiennes ». A partir du XVIIe siècle, les agents des Compagnies des Indes découvrent ces tissus alors méconnus en Europe mais parfaitement maîtrisés par les artisans indiens.
    +16
  • Ce n'est pas fini ! Le paysage inachevé ou le goût de l'imparfait

    Le musée des Beaux-arts d'Angers propose une comparaison entre "Rochers" de Louis Valtat (1900) et"Route de Tivoli Ponte Manolo" de Guillaume Bodinier (1839) qui permettra de s'interroger sur la question de l'inachevé dans l'art.
  • Parcours "La peinture de paysage"

    Le Musée des Beaux-Arts de Caen propose un parcours au sein des ses collections autour du thème du paysage. On y trouvera également des repères sur l'histoire de la peinture de paysage et sur la représentation picturale de la côte normande, des clés pour lire une peinture de paysage, des propositions pour un dialogue entre les œuvres, ainsi qu'une bibliographie/ webographie.
  • «Aquarelles : atelier et plein-air »

    Le musée d'Orsay présente l'évolution de la pratique de l'aquarelle en France tout au long du XIXe s. L'aquarelle retrouve chez les jeunes artistes, à la fin du siècle, un regain d'intérêt certain. Si la pratique très codifiée de la "peinture à l'eau" connaît toujours ses défenseurs, la technique subit aussi une libéralisation certaine, liée notamment à l'essor de la pratique en plein-air ...
  • Albert Marquet

    Ce dossier pédagogique du Musée d’Art moderne de la Ville de Paris rend hommage à l’un des plus grands peintres modernes du XXe siècle : Albert Marquet. Il met en lumière une constante recherche d’une peinture moderne et permet de redécouvrir un artiste inclassable qui a évolué avec les mouvements de l’époque, du post-impressionnisme au fauvisme, tout en conservant son indépendance. (...
  • Cézanne et Paris

    Cézanne, qu'une légende tenace décrit comme « le Maître d'Aix » solitaire et retiré en Provence après quelques années « impressionnistes », ne s'est en réalité jamais éloigné de la capitale : entre 1861 et 1905, il n'a cessé d'y revenir et d'y séjourner. Le jeune homme ambitieux d'« étonner » Paris avec une pomme se confronte à la tradition et à la modernité incarnée par le Salon ...
  • L'école de Barbizon

    Le service éducatif du musée Fabre de Montpellier définit, dans ce document, l'école de Barbizon située en forêt de Fontainebleau. Barbizon devint pendant cinquante ans (1825-1875) le centre géographique et spirituel d’une colonie de peintres paysagistes désirant travailler « d’après nature ». Fuyant la civilisation urbaine et les débuts de l’industrialisation, ils considéraient la nat...