Recherchez un mot clé Réduire le contenu

Rechercher une oeuvre, un mouvement artistique, un thème, une date...

Affinez votre recherche Réduire le contenu

Filtres

Créateur

Créateur

Voir plus Voir moins
Discipline artistique

Discipline artistique

Voir plus Voir moins
Datation

Datation

Voir plus Voir moins
École/Mouvement

École/Mouvement

Voir plus Voir moins
Sujet et thèmes

Sujet et thèmes

Voir plus Voir moins
Aire géographique

Aire géographique (voir la carte des pays)

Voir plus Voir moins
Autres critères

Autres critères

Ressources proposées par ...

4 Ressources

Dernières ressources ajoutées
Votre recherche (effacer) : « Groupe des Six (musique) »
Trier par :
  • Le Roi David, d’Arthur Honegger

    Le dossier de la Cité de la musique présente la genèse de cet oratorio qui raconte la vie de David. D’abord musique de scène pour le drame écrit par René Morax, Honegger va transformer sa partition pour en faire un oratorio en trois parties. En marge du dossier, le contexte historique pour évoquer l’effervescence du Paris des années 20 et une frise chronologique sur Honegger, son œuvre, le ...
  • Histoire de la musique de film

    Histoire de la musique de film : un panorama qui dégage quelques jalons d'une histoire de la musique de film, en mettant l'accent sur les compositeurs. (Ciclic)
  • Il segreto di Susanna & La voix humaine

    Une interprète unique dans deux opéras contrastés La Voix humaine, tour de force conçu par Poulenc sur le monologue de Jean Cocteau pour son égérie Denise Duval : une femme face à l'absence et un téléphone en guise de dramaturgie déterminent une peinture de la douleur quasi expressionniste. Plus rare, Le Secret de Suzanne campe les débuts de l'émancipation féminine dans une savoureuse com...
  • Les Mamelles de Tirésias - Poulenc

    Les Mamelles de Tirésias. Opéra bouffe en un prologue et deux actes de Francis Poulenc. Texte de Guillaume Apollinaire. Créé à l’Opéra Comique le 3 juin 1947. À travers une histoire drôle, Poulenc aborde des sujets d’actualité dans une société d’après-guerre en pleine mutation : une satire du féminisme car l’opéra se termine sur une célébration de la natalité, et un propos social...