Recherchez un mot clé Réduire le contenu

Rechercher une oeuvre, un mouvement artistique, un thème, une date...

Affinez votre recherche Réduire le contenu

Filtres

Créateur

Créateur

Voir plus Voir moins
Discipline artistique

Discipline artistique

Voir plus Voir moins
Datation

Datation

Voir plus Voir moins
École/Mouvement

École/Mouvement

Voir plus Voir moins
Sujet et thèmes

Sujet et thèmes

Voir plus Voir moins
Aire géographique

Aire géographique (voir la carte des pays)

Voir plus Voir moins
Autres critères

Autres critères

Localisation des oeuvres (France) (Voir la carte des régions/départements)

Ressources proposées par ...

Voir plus Voir moins

14 Ressources

Dernières ressources ajoutées
Votre recherche (effacer) : « 1892 »
Trier par :
  • Le corsage à carreaux, Pierre Bonnard (1892)

    Le musée d'Orsay présente "Le corsage à carreaux", peinture de Pierre Bonnard. Lorsqu'il peint cette œuvre en 1892, au début de sa carrière, il découvre l'art japonais grâce à deux expositions parisiennes. Il en est très profondément marqué, recevant même au sein du groupe nabi le surnom de "nabi très japonard". Une bibliographie, placée en "Notice détaillée" complète cette présentatio...
    +9
  • Crépuscule, dit aussi La partie de croquet, Pierre Bonnard (1892)

    Le musée d'Orsay présente "Crépuscule", dit aussi "La partie de croquet" de Pierre Bonnard. "La partie de croquet" est l'une des premières oeuvres de l'artiste, cofondateur du groupe des Nabis en 1888. Elle fut présentée en 1892 au salon des Indépendants sous le titre "Crépuscule". Le tableau représente le jardin de la demeure familiale, au Grand-Lemps, en Isère. Une bibliographie, placée en...
    +8
  • Rayons du soir, port de Camaret, Charles Cottet (1892)

    Le musée d'Orsay présente "Rayons du soir, port de Camaret" de Charles Cottet. Dans cette vue, l'artiste use de règles de composition classiques, sans rien perdre de ses qualités de coloriste audacieux. C'est d'ailleurs cet aspect qui lui vaut de devenir rapidement le symbole d'un renouveau en peinture. Cette oeuvre fait même de Cottet l'un des représentants les plus appréciés de la jeune peintur...
    +10
  • Femmes au puits, de Paul Signac

    Femmes au puits Jeunes Provençales au puits. Décoration pour un panneau dans la pénombre Paul Signac (1863-1935) Comment faire passer un message d’harmonie par la couleur ? (Panorama de l'art)
    +9
  • Portrait de Marcel Proust par Jacques-Émile Blanche

    Le musée d'Orsay présente un portrait de Marcel Proust réalisé par Jacques-Émile Blanche. Jacques-Émile Blanche, portraitiste estimé des années 1880, nous donne à voir le jeune Proust, représenté à l'âge de 21 ans, quand il n'était encore que chroniqueur mondain. Cette représentation est la plus connue et la plus juste de celui qui n'était pas encore l'auteur de "À la recherche du temps ...
    +7
  • Les bretonnes aux ombrelles de Émile Bernard

    Le musée d'Orsay présente une peinture de Émile Bernard, "Les bretonnes aux ombrelles". L'École de Pont-Aven rassemble des artistes très différents à partir du milieu des années 1880. Après le départ en 1891 pour Tahiti de Gauguin - la figure emblématique du groupe -, Émile Bernard poursuit en Bretagne ses recherches sur le synthétisme. Dans ce tableau, le sujet importe finalement moins que ...
    +7
  • Napoléon et les arts

    Le pavillon Denon appartient aux aménagements réalisés au Louvre sous le règne de Napoléon III. Conçu par l’architecte Hector Lefuel (1810-1881), il porte le nom du premier directeur du musée sous Napoléon Ier, Vivant Denon. En 1864, le décor intérieur, confié à Müller, illustre le mécénat des souverains français. Le site "L'Histoire par l'image" lui consacre une étude. (d'après www....
  • Paul Colin (1892-1985)

    L'Union centrale des arts décoratifs retrace la carrière de l'affichiste Paul Colin (1892-1985). (www.lesartsdecoratifs.fr)
  • Loupot (1892-1962)

    L'Union centrale des arts décoratifs retrace la carrière de l'affichiste Charles Loupot (1892-1962). (www.lesartsdecoratifs.fr)
  • « Mondrian de 1892 à 1914, les chemins de l'abstraction »

    Avant de devenir le grand peintre de l'abstraction que le monde entier connaît, le jeune peintre néerlandais, Mondrian, d'abord paysagiste formé à l'école de la grande peinture hollandaise, découvrit le cubisme et le modernisme à Paris. A l'occasion d'une exposition en 2002, le musée d'Orsay retrace le cheminement de Mondrian jusqu'à la guerre de 1914, depuis ses racines picturales dans la tradi...