Recherchez un mot clé Réduire le contenu

Rechercher une oeuvre, un mouvement artistique, un thème, une date...

Affinez votre recherche Réduire le contenu

Filtres

Créateur

Créateur

Voir plus Voir moins
Discipline artistique

Discipline artistique

Voir plus Voir moins
Datation

Datation

Voir plus Voir moins
École/Mouvement

École/Mouvement

Voir plus Voir moins
Sujet et thèmes

Sujet et thèmes

Voir plus Voir moins
Aire géographique

Aire géographique (voir la carte des pays)

Voir plus Voir moins
Autres critères

Autres critères

Localisation des oeuvres (France) (Voir la carte des régions/départements)

Ressources proposées par ...

Voir plus Voir moins

8 Ressources

Dernières ressources ajoutées
Votre recherche (effacer) : « École hollandaise »
Trier par :
  • Eau

    Le Musée des Beaux-Arts de Lyon propose un dossier pédagogique sur le thème de l'eau. Symbolisée ou bien encore représentée, l’eau est un motif de prédilection pour les artistes, au cours des siècles. Les peintures, les sculptures et les objets d’art du musée permettent d’aborder ces multiples notions. (D'après http://www.mba-lyon.fr)
  • Goûts et saveurs baroques

    Regard sur les natures mortes françaises, flamandes et hollandaises des 17e et 18e siècles. Les oeuvres sont présentés suivant les trois écoles : française, flamande et hollandaise. Une partie est consacrée à la biographie des peintres présentés.
  • Le Concert, Gerrit van Honthorst (1624)

    Cette oeuvre du Louvre est le décor du manteau supérieur d'une cheminée, d'où la présentation des figures (en costume de théâtre à l'ancienne) dans une sorte de balcon. Il s'agit là d'un des premiers travaux de peinture de Honthorst, dans un genre néo-italien et illusionniste appelé à rencontrer un grand succès. (D'après www.louvre.fr)
  • Trois singes voleurs de fruits, Frans Snyders (A dater des années 1640)

    Frans Snyders participe à ce grand élan baroque qui s’est alors emparé des anciens Pays-Bas du Sud. Il fait montre dans ce tableau conservé au Louvre d’un sens unique des agencements décoratifs du dynamisme introduit jusque dans la nature morte par la présence d’animaux eux bien vivants. Les singes symbolisent la gourmandise et l'excès. (D'après www.louvre.fr)
  • Nature morte à la carpe, Abraham van Beyeren (vers 1645-1650)

    Abraham Van Beyeren s’est spécialisé dans les peintures de poissons, c’est même l’un des motifs privilégiés de l’artiste dans sa première période, comme le montre avec talent ce tableau du Louvre, oeuvre de jeunesse sous l’influence de Pieter de Putter. Il peignit aussi à la même période des marines, dont une est aussi exposée au Louvre. Le peintre élargira par la suite ses sujets e...
  • Nature morte au jambon, Floris van Schooten (Première moitié du XVIIe s. )

    Mentionné à Haarlem de 1612 à 1655, Floris van Schooten est un artiste dont la vie est mal connue. S'il peignit beaucoup de scènes de cuisines et de scènes de marché, il réalisa également de nombreuses compositions de tables servies avec des motifs de prédilection comme le fromage et le jambon représentés dans cette nature morte du musée du Louvre. (D'après www.louvre.fr)
  • Rembrandt appuyé - Autoportrait appuyé sur un rebord de pierre

    Rembrandt a réalisé cet autoportrait en 1639. Il a trente-trois ans lorsqu’il exécute cette estampe. Plein d’ambition, il veut être reconnu comme peintre d’histoire, mais son talent de portraitiste ne cesse de s’affirmer. (Panorama de l'art)
  • « Mondrian de 1892 à 1914, les chemins de l'abstraction »

    Avant de devenir le grand peintre de l'abstraction que le monde entier connaît, le jeune peintre néerlandais, Mondrian, d'abord paysagiste formé à l'école de la grande peinture hollandaise, découvrit le cubisme et le modernisme à Paris. A l'occasion d'une exposition en 2002, le musée d'Orsay retrace le cheminement de Mondrian jusqu'à la guerre de 1914, depuis ses racines picturales dans la tradi...