Une remarque sur cette ressource? Contactez-nous !

Les ressources suivantes pourraient également vous intéresser…

  • Ce dossier sur la ville de Morteau, créé par le CAUE du Doubs en partenariat avec la DRAC et le Conseil Général, aborde la protection des bâtiments ordinaires d’une ville, ceux qui lui donnent son identité et dessinent son paysage urbain –marqué à Morteau par l’incendie de 1865. S’appuyant sur la description illustrée des courants et des styles architecturaux, des matériaux présents à Morteau, le dossier délivre des recommandations techniques et esthétiques pour les réparations de chaque type de bâtiments. Il présente les procédures à suivre et les principaux corps de métier concernés. Un glossaire familiarise avec les termes techniques. (D'après http://www.fncaue.fr/)

  • Le Carré Plantagenêt présente une architecture résolument contemporaine qui a su concilier la préservation des anciens bâtiments, aujourd'hui restaurés, du Couvent des Filles-Dieu devenus par la suite Imprimerie Monnoyer et une construction nouvelle aux lignes pures et élégantes. Musée d'archéologie et d'histoire, il conte à travers ses collections l'histoire de la Ville du Mans et de son territoire, en 5 chapitres, depuis les premières occupations humaines à l'époque préhistorique jusqu'à la charte octroyée par Louis XI à la "bonne ville" du Mans en 1481. (d'après http://www.vpah.culture.fr/loire/perch-pr.htm)

  • Le document (conçu par le Service de l’architecture et du patrimoine de la Ville du Mans, « Ville d’art et d’histoire ») propose un historique de l’ensemble palatial, depuis la légende de l’apparition de saint Julien au gouverneur romain en ces lieux, jusqu’à la construction de la tour du Gros-Pilier au XIVe siècle. Le livret présente le palais bâti sur l’ancien palais romain par les premiers comtes du Maine au Xe siècle, ainsi que sa chapelle palatine devenue aujourd’hui la collégiale Saint-Pierre-la-Cour. La dynastie Plantagenêt marque l’architecture de cet ensemble monumental au XIIe siècle, dont la structure fut renforcée pendant la Guerre de Cent-Ans. Le document évoque également l’utilisation et les aménagements internes du palais au fil des siècles, depuis l’occupation des lieux par les comtes du Maine jusqu’à l’établissement de l’actuel conseil municipal au sein du monument. Il est illustré (photographies du monument, détails architecturaux, maquette, plan des différentes étapes de construction, sculptures, enluminure,…).