Les ressources suivantes pourraient également vous intéresser…

  • Les collections de la section japonaise du musée Guimet, comptant environ 11000 oeuvres, offrent un panorama extrêmement riche et diversifié de l’art japonais depuis sa naissance, au cours des IIIe-IIe millénaires av. notre ère, jusqu’à l’avènement de l’ère Meiji (1868). Cette présentation invite à découvrir, à travers dix œuvres, la richesse de cette collection. Chaque œuvre est commentée et illustrée. Un ensemble de sculptures et peintures sur soie permet de saisir les évolutions tant stylistiques qu’iconographiques. Un glossaire apporte les définitions de notions clés pour comprendre cette collection.
    (D'après www.guimet.fr)

  • La collection coréenne du musée Guimet constituée d’environs 1000 pièces, couvre pratiquement toutes les époques. Relativement pauvre en punch’ong, paysages et peintures lettrées, elle accorde en revanche une part importante au bouddhisme. De récentes acquisitions de bronzes de l’époque Koryô, de peintures profanes lettrées, ou de sculptures de tombes de la période Chosôn, permettent de montrer le panorama le plus complet possible des arts de la Corée. Cette présentation invite à découvrir, à travers dix œuvres, la richesse de cette collection. Chaque œuvre est commentée et illustrée. Un glossaire apporte les définitions de notions clés pour comprendre cette collection.
    (D'après www.guimet.fr)

  • La collection de textiles du musée Guimet provient essentiellement du fonds de l’Association pour l’Etude et la Documentation des Textiles d’Asie (AEDTA) fondée en 1979 par Krishna Riboud. Les textiles couvrent une très large période, allant de la Chine des Royaumes Combattants (475-221 av. notre ère) au XXe s. La quasi totalité du continent asiatique est couverte mais quatre grandes aires géographiques sont privilégiées : l’Inde, le Japon, la Chine et l’archipel indonésien. Cette présentation invite à découvrir à travers treize exemples la richesse de cette collection.
    (D'après www.guimet.fr)