Les ressources suivantes pourraient également vous intéresser…

  • Entretien vidéo avec Michel Ollion, conservateur en chef aux Archives nationales (Minutier central), et Patricia Coste, atelier de reliure et de restauration des Archives nationales
    Cet ensemble documentaire de 12 actes et deux plans annexés est essentiellement consacré au partage du domaine privé du roi entre son épouse, ses cinq fils et ses trois filles. La question sous-jacente qui se pose est celle de la légitimité de la possession par le roi d’un patrimoine privé.

  • Présentation vidéo du testament de Philippe Auguste par Bruno Galland, directeur des publics aux Archives nationales et professeur associé à l’Université de Paris-Sorbonne et Marc Smith, archiviste paléographe, professeur à l’École nationale des chartes et directeur d’études à l’École pratique des hautes études.
    Le testament du roi Philippe Auguste, rédigé en 1222, près d’un an avant la mort du roi est remarquable à plus d’un titre. C’est d’abord le premier testament conservé d’un roi de France, qui plus est en original ; il est aujourd’hui une des pièces majeures du précieux « Trésor des chartes » conservé dans les Grands dépôts des Archives nationales. C’est aussi un acte politique majeur.

  • Ce dossier de Cité de la musique aborde Versailles, de son apogée à son déclin, par le biais de la musique. Le règne de Louis XIV installe une vie musicale très riche, touchant chaque moment du quotidien versaillais. Malgré l’action déterminante des reines et des favorites, le XVIIIe s. voit peu à peu Versailles perdre du terrain au profit de Paris, de ses nouvelles institutions musicales et de son nouveau public, essentiellement bourgeois. Lully incarne le Grand siècle versaillais, tandis que Jean-Féry Rebel, compositeur du XVIIIe s., illustre cette époque où Versailles n’est plus une fin en soi. Cinq guides d’écoute permettent de s’immerger dans les sonorités de cette époque : trois de Lully (vidéo), deux de Rebel (audio).
    (Cité de la musique)