Les ressources suivantes pourraient également vous intéresser…

  • Le musée Guimet présente sa collection d’œuvres d' Asie centrale. Le climat désertique de cette région, favorable à la préservation des matières végétales et organiques a permis la conservation de documents uniques. Située sur la Route de la soie, les pièces rassemblées illustrent l’art des grands centres bouddhiques, qui sont autant d’étapes de la progression des caravanes. Cette présentation invite à découvrir, à travers quatre œuvres, le caractère unique de cette collection. Chaque œuvre commentée et illustrée témoigne des différentes découvertes faites en Asie Centrale. Les sculptures en terre séchée de l’ensemble religieux de Toqquz-Saraï sont ici représentées par la tête de bodhisattva, le Buddha méditant, témoigne de l’art pictural du complexe monastique de Duldur-Akhur, dans la région de Kucha et, de la « grotte des manuscrits », à Dunhuang, proviennent deux cent cinquante peintures, parmi lesquelles figuraient la Soumission de Mâra et le Moine pèlerin portant des livres. Un glossaire apporte les définitions de quelques éléments clés pour comprendre cette collection.
    (D'après www.guimet.fr)

  • Ce dossier de la BnF présente une sélection de cent trente œuvres chinoises exceptionnelles du Ve au XIXe s. Quatre thèmes sont abordés: la calligraphie, la diversité de l'art du trait, les rapports que les trois enseignements fondamentaux en Chine – taoïsme, confucianisme et bouddhisme –, entretiennent avec cet art du trait. Il étudie enfin le prolongement de cet art, notamment grâce à l'imprimerie, dans les albums illustrés. Des repères proposent plusieurs approfondissements sur l'écriture chinoise. Des gros plans sur un thème ou un manuscrit prestigieux proposent d'entrer dans le geste du calligraphe en traçant les huit traits du caractère "éternité", ou de découvrir les manuscrits préservés dans les grottes de Dunhuang. Ce dossier est également disponible en anglais.

  • La collection de textiles du musée Guimet provient essentiellement du fonds de l’Association pour l’Etude et la Documentation des Textiles d’Asie (AEDTA) fondée en 1979 par Krishna Riboud. Les textiles couvrent une très large période, allant de la Chine des Royaumes Combattants (475-221 av. notre ère) au XXe s. La quasi totalité du continent asiatique est couverte mais quatre grandes aires géographiques sont privilégiées : l’Inde, le Japon, la Chine et l’archipel indonésien. Cette présentation invite à découvrir à travers treize exemples la richesse de cette collection.
    (D'après www.guimet.fr)